Angleterre, 1852. La jeune Katharine Tulman, jeune orpheline, est envoyée par sa tante au domaine familial de Darkwind. Objectif : faire reconnaître officiellement la démence de son oncle afin que l’héritage soit directement transmis au cousin Robert, le suivant sur la liste. Mais bien sûr, rien ne va se dérouler comme prévu, et il se pourrait que Katharine se sente plus à sa place à Darkwind que chez sa tante à Londres…

darkwind

 Le domaine de Darkwind est inspiré de Welbeck abbey et de son propriétaire excentrique. De quoi faire rêver ! Je ne pouvais pas être plus agréablement surprise : ce roman pour la jeunesse est très bien écrit – ce qui n’est pas toujours le cas. Les couleurs revêtent beaucoup d’importance dans l’atmosphère qui règne dans le manoir et lui donnent une touche poétique. Les motifs victoriens (l’héritage, les horloges, les automates, la délicatesse des sentiments amoureux) feront le régal des adeptes du genre.

Le domaine a quelque chose de néo-gothique (la façade menaçante, le mystère qui l’entoure, l’isolement) et de fantaisiste à la fois (du rose dans toutes les pièces, des portes innombrables), voire de farfelu, à la Lewis Carroll.

La fin est ouverte, suffisamment explicite pour satisfaire le lecteur qui veut en rester là mais aussi intrigante pour qui veut connaître la suite bien sûr…

Coup de cœur pour ce récit au charme suranné qui exhale l’odeur des scones, le parfum des roses anciennes et qui fait gémir le trouillovent sur la lande…

p. 244 « Katharine Tulman était une horloge, une horloge qui avait perdu sa clé, marquant son décompte dans le noir, une mécanique qui tournait à vide dans l’obscurité. »

p. 268 « Néanmoins j’ai accompli chaque tâche l’une après l’autre et, à six heures et demie, le feu brûlait gaiement dans la bibliothèque, les biscuits, scones, entremets, tourtes, fruits confits, mes concombres à l’aneth et un pichet de jus de fruit étaient disposés sur une table, le long du mur. »

 

Merci à Babelio et aux éditions Bayard pour ce beau moment de lecture !

Nouvelle participation au mois anglais !

Le mois anglais