Le gardien de phare

Une lecture dépaysante que ce polar suédois qui commence tambour battant lorsqu’Annie quitte le domicile conjugal les mains pleines de sang, avec son fils Sam. Elle trouve refuge sur l’île de Graskar, aussi nommée l’île aux esprits, dans l’archipel de Fjallbacka. Pendant ce temps, la famille d’Erica Falck vit des moments difficiles (que je tairai pour ceux qui suivent la série). Et tout à coup, bien que l’époux d’Erica, l’inspecteur Patrik Hedström, ait promis de lever le pied, il va être obligé de se pencher sur le meurtre de Mats Sverin, un citoyen apparemment irréprochable…

Je ne connaissais pas les personnages principaux de cette série puisque ce volume, le premier que je lis, est en réalité le septième. Mais j’ai découvert un couple attachant formé de la romancière Erica, également « enquêtrice » à ses heures et de Patrik. C’est moins l’intrigue qui m’a intéressée – parce que l'enquête piétine - que la découverte des différents personnages qui peuplent l’univers de Camilla Lackberg : Erica et Patrik bien sûr, mais aussi la sœur d’Erica, Anna, les collègues de Patrik... Des personnages dotés d’une certaine épaisseur, d’un passé, d’une vie mouvementée…

 Et surtout, j’ai adoré les chapitres – trop peu fréquents et trop courts à mon goût ! – consacrés à Emelie et à la vie sur l’île de Graskar au XIXème siècle. Emelie est une figure attachante, sorte de double ancestral d’Annie dont le destin est lié au surnaturel ; l’île étant hantée, selon la légende, par des esprits qui y restent prisonniers. « La nuit, les morts chuchotaient un nom. »

La narration est éclatée, organisée en courtes séquences consacrées à un personnage, ce qui laisse planer le suspense et rend la lecture d’autant plus prenante. On se glisse facilement dans la peau des personnages et leurs préoccupations. L’intrigue est construite en crescendo, si bien qu’à la fin, les pages se tournent toutes seules !

Une lecture émouvante aussi, axée sur le thème des femmes battues, une problématique au cœur de l’intrigue.

Maintenant que je suis conquise, il ne me reste plus qu’à m’attaquer au premier tome de la série…

L'île aux esprits

Quelques images de Fjallbacka

Camilla Lackberg

Suède