"Tu me demandes, petit, de te raconter la Noël russe. Après tout ?... Ce que tu ne comprendras, ton coeur te le soufflera."

Noël russe

 

Un format à l'italienne dont les pages sont légèrement jaunies, gaufrées, un peu rugueuses, comme s'il s'agissait d'un vieux journal intime, un livre oublié qui aurait traversé le temps et que l'on ressortirait du grenier. De plus, c'est une édition bilingue. Même si je n'ai jamais fait de russe – et encore, il n'est jamais trop tard ! -, il y a quelque chose de magique à parcourir ces caractères poétiques et mystérieux, qui pourraient un jour me révéler leurs secrets !

 Dans un style oral, comme si Ivan s'adressait à un jeune auditeur pour lui conter la simplicité mêlée de splendeur des Noëls passés, nous sont dévoilées d'anciennes coutumes toutes liées au climat rude de la Russie, au temps où la neige recouvrait tout et où l'on circulait en traîneaux...

Ici, pas de Babouchka ou de père Gel. Simplement le plaisir d'une atmosphère particulière et le fumet des gourmandises, sucrées ou salées.

Donc si vous voulez déambuler sur la Place des Théâtres où a subitement surgi une forêt d'arbres touffus, tout en dégustant un verre de sbiten et en grignotant un petit pain chaud, tournez les pages de ce petit livre magique !

***

p. 15 "Avant la Noël, à Moscou, sur la Place aux Chevaux – c'est là qu'on les vend -, un grondement incessant. Cette place-là, comment te dire ? Elle est plus grande que... tu sais, là où il y a la tour Eiffel ! Eh bien, imagine-là couverte de traîneaux, - des milliers de traîneaux, en rangs d'oignons eux aussi."

p. 23 "Le sbiten ? C'est tout chaud, bien meilleur que le thé. Le sbiten se prépare avec du miel, du gingembre, il est parfumé et sucré. Un kopeck le verre !"

 

Christmas time