Titre délicieux s'il en est ! Pour autant, il est moins question de mode par ici que de rivalité entre deux clans écossais !

Même si je suis peu coutumière des romances, le fait que celle-ci prenne place en Ecosse, au XVIIIème siècle m'a décidée à tourner les pages de ce roman.

Le diable s'habille en tartan

 Le jour de ses noces, Emmaline Marlowe est enlevée juste devant l'autel par Jamie Sinclair. Cet événement pour le moins inattendu va peut-être lui permettre d'échapper à un mariage d'intérêt avec un vieillard décati et néanmoins chef du clan Hepburn. Par chance, Jamie se révèle un geôlier respectueux, si l'on peut dire, et séduisant, comme on pouvait s'y attendre, ce qui ne gâche rien.

p. 356 « Jamie se tenait dans l'embrasure de la porte, ressemblant en tout point à un seigneur écossais dans son kilt en tartan bordeaux et noir, et sa chemise en lin couleur crème ornée de dentelle aux poignets. »

Le caractère très affirmé des deux personnages principaux va donner lieu à des affrontements assez amusants pour le lecteur...

On n'échappe pas aux lois du genre : le portrait viril de Jamie, qui ne laisse pas Emmaline indifférente, bien qu'il s'agisse de son ravisseur ; les commentaires grivois des autres membres du clan, les scènes d'amour. Il y a même un soupçon de roman gothique avec la prédilection de Jamie pour les ruines d'une vieille abbaye, la présence d'un authentique méchant, vraiment sans nuance et les secrets de famille enfouis qui refont surface.

 Même si cette romance ne me réconcilie pas forcément avec le genre, il faut reconnaître que le style est soigné et le rythme enlevé. Il aurait été dommage de s'en priver en cette période propice aux amoureux...

***

Participation au challenge des 12 thèmes pour le mois de février : une romance

chez A little bit dramatic

ob_af8955_challenge-12-themes

Participation au challenge Ecosse chez Gilwen

 Challenge Ecosse 02