Il s'agit du tome 5 de la saga norvégienne des Neshov initiée en 2009 (VF) par La Terre des mensonges, une lecture qui fut un coup de coeur il y a quelques années car j'ai un faible pour les secrets et les familles atypiques. J'ai commencé Un amour infaillible pour le Challenge Il était huit fois Noël mais j'ai été induite en erreur par la couverture enneigée : l'histoire se déroule en fait au mois de mai...

Un-amour-infaillible

La vie suit son cours chez les Neshov. Au Danemark, Erlend et Krumme élèvent leurs trois enfants en bonne entente avec leurs mères respectives. Erlend a décidé d'emménager dans la vaste demeure familiale dont Krumme a hérité ; il dirige donc les opérations pour décorer la maison de ses rêves. En Norvège, Torunn s'est installée définitivement à Neshov avec sa chienne Husky et débute dans l'entreprise de pompes funèbres de son oncle Margido. Elle se prépare anxieusement à recevoir la visite de sa mère et de sa meilleure amie. Le « vieux », quant à lui, réside désormais en maison de retraite où il peut penser sereinement à son amour perdu et goûter pour la première fois à une forme d'indépendance.

Pas de secret de famille à l'horizon cette fois encore mais Anne Ragde s'attache à nous dévoiler les personnages plus en profondeur : le passé de Tormod, son enfance compliquée avec un père tyrannique puis son mariage de convenance avec l'austère Anna ; les parents de Krumme ; la quête à la fois personnelle et professionnelle de Torunn.

Anne Ragde a le don de nous faire partager l'intimité de ses personnages : leurs craintes et leurs espoirs, leur passé parfois trouble, leurs petits tracas. Leur psychologie est crédible car chaque personnage est bien typé et a une manière bien à lui de s'exprimer. Ils sont attachants, chacun à leur manière : Torunn, en quarantenaire qui commence enfin à s'affirmer, à faire des choix de vie et à chercher une filiation en la personne de son grand-père (ou oncle, selon le point de vue) ; Erlend, en père de famille un brin superficiel mais sympathique ; Krumme, dépité par le régime strict qu'il est obligé de suivre à la suite de sa crise cardiaque ; Margido, solide comme un roc. Mais les choses ne sont jamais si simples qu'il y paraît et un nouveau de coup de théâtre va à nouveau redistribuer les cartes...

J'ai hâte de découvrir ce que la suite nous réserve avec Les Liens éternels mais pour l'instant, je vais me consacrer à la nouvelle édition du Challenge Feel good proposé par Soukee.