13 avril 2016

L'insoutenable légèreté de l'être, Milan Kundera, 1982

p. 319 « Les personnages de mon roman sont mes propres possibilités qui ne se sont pas réalisées. C'est ce qui fait que je les aime tous et que tous m'effraient pareillement [...] Le roman n'est pas une confession de l'auteur, mais une exploration de ce qu'est la vie humaine dans le piège qu'est devenu le monde. »   On pourrait résumer l'intrigue en quelques mots, mais ce ne serait pas faire un honneur à une œuvre foisonnante, plurielle et complexe. Disons pour faire court que l'histoire tourne autour de trois... [Lire la suite]
Posté par Myrtille lit à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,